Se lever à huit heures un dimanche matin pour assister à un atelier « Art détox » ? Mille fois oui surtout si c’est au Centre Pompidou que cela se passe ! Véritables voyages sensoriels, ces ateliers nous proposent d’appréhender l’art de façons originale et singulière  : à travers la méditation, grâce à des parfums spécialement créés pour l’occasion ou encore à l’aide d’une conférence présentée par une spécialiste.

J’ai rendez-vous avec une oeuvre 

Certains dimanches, le Centre Pompidou organise des ateliers « Art détox », chacun dédié à un artiste ou une oeuvre en particulier. J’arrive donc le dimanche 3 novembre à 9h30 au Centre Pompidou sans savoir ce qui m’attend réellement. Je connais seulement le sujet principal de cette séance-ci : l’oeuvre precious liquids de Louise Bourgeois, artiste française naturalisée américaine. Le descriptif présent sur le site internet du Centre nous promet un véritable voyage sensoriel divisé en trois parties : tout d’abord, une initiation au Reiki, pratique de méditation originaire du Japon. Ensuite, un moment « parfumé » en présence d’un parfumeur de l’entreprise Givaudan. Enfin une conférence traitant de l’oeuvre de l’auteure. 

Ce matin-là, le Centre Pompidou est désert et pour cause : il n’est pas encore ouvert au public à cette heure-ci. Les participants à cette session profitent donc d’un moment privilégié avec le lieu qui n’ouvre ses portes au grand public qu’une heure trente plus tard. J’entre donc, montre patte blanche et récupère un autocollant jaune que je colle sur mon pull, signe que j’appartiens bien à l’un des groupes. Rapidement, on vient nous chercher dans le hall et on nous guide dans les allées vides du Centre. On nous demande ensuite d’enlever nos chaussures afin d’être plus à l’aise. L’atelier commence.

L’initiation au Reiki

Une maître enseignante de Reiki, Madame Sophie Rusniok, nous accueille en premier et nous invite à pratiquer différents exercices de respiration. Elle nous demande d’observer l’oeuvre et d’en faire le tour afin de l’appréhender dans sa totalité. Celle-ci est monumentale. Réalisée à partir d’un réservoir d’eau originaire de Brooklyn et mesurant plus de quatre mètres, elle s’impose en majesté. L’oeuvre forme une sorte de chambre dans laquelle se trouve un lit. Au dessus, des fioles de laboratoire vides de tailles et formes différentes sont suspendues, accrochées à des mats métalliques. En face se trouvent un porte manteau formé de deux sphères de caoutchouc sur lequel reposent verticalement un long manteau d’homme et une robe de petite fille où les mots « merci-mercy » sont brodés, ainsi qu’une lampe représentant deux seins superposés. Le document qui nous a précédemment été remis explique que « la mécanique des fluides est ici celle de la peur et de la sueur », représenté par l’eau qui s’évapore des vases de verre. 

Après avoir observé l’oeuvre minutieusement, nous sommes invités à percevoir l’énergie qui nous entoure et que nous tentons de visualiser dans le creux de nos mains. Pendant cet exercice spirituel, l’enseignante établit un lien entre cette oeuvre et son art de méditation. Elle aborde en effet Masaru Emoto, auteur et Docteur en médecine alternative japonais. Ce dernier est connu pour ses recherches sur la mémoire de l’eau, que l’enseignante lie directement avec l’oeuvre de Louise Bourgeois dans laquelle ce liquide est omniprésent. Ensuite, nous déambulons pieds nus dans les allées désertes du Musée et terminons cet éveil spirituel par quelques exercices de Reiki.

Un voyage olfactif surprenant

Une heure plus tard, la seconde partie de la session, appelée « l’atelier des sens », débute. Nous arrivons dans une petite salle de conférence. Devant nous se trouve Michel Gerard, parfumeur de l’entreprise Givaudan. Il nous explique qu’il a tenté de créer un parfum directement lié à precious liquids et plus particulièrement, à la phrase présente sur le bois de cèdre qui compose l’oeuvre : « Art is a guaranty of sanity », « l’art est une garantie de santé mentale ». Pendant quarante-cinq minutes, il nous propose des fragrances inédites en lien avec son interprétation de l’oeuvre, tantôt liée à la figure de l’enfant, tantôt à celle de la mère. L’art de Louise Bourgeois entre une nouvelle fois en résonance avec une autre forme artistique cette fois-ci basée sur le sens olfactif.

Une conférence alliant art et thérapie

À la suite de cette démonstration parfumée, nous nous rendons dans une salle de cinéma où Clara Boulnois, art thérapeute experte en psychomotricité et en art, nous propose une conférence autour des oeuvres de Louise Bourgeois. À travers sa problématique (l’art, une garantie de santé mentale ?) elle tisse le lien entre l’art et la thérapie. Ces deux sujets sont au coeur de la démarche artistique de Louise Bourgeois qui revient sans cesse sur son passé qu’elle tente de dominer via son art, comme le prouve l’oeuvre maîtresse de cette session. En effet, l’artiste est marquée très jeune par les relations extra-conjugales qu’entretient son père et exploitera ces cicatrices psychiques dans son art. Au terme de cette conférence très enrichissante qui replace l’art et la thérapie dans un seul ensemble, le public s’entretient avec la spécialiste grâce à un échange de questions et de réponses. Enfin, la session « art détox » prend fin, deux heures trente après le début de ce voyage sensoriel.

Verdict

Au terme de cette visite, je peux affirmer que le contrat a bien été rempli. Cette matinée d’ « art détox » singulière m’a aidée à mieux comprendre, petit à petit, la démarche derrière l’oeuvre de Louise Bourgeois et m’a fait découvrir l’art sous de multiples formes. Bien qu’étant peu sensible à la technique du Reiki, je suis sortie détendue de ces deux heures trente avec l’envie certaine de renouveler l’expérience une nouvelle fois dans le futur !

Où ? : Au Centre Pompidou 

Quand ? : Un dimanche par mois (plus d’informations sur les sessions sur le site du Centre)

Tarif ? : 20€ pour les étudiants, réservation obligatoire. (voir grille tarifaire sur le site du Centre pour connaître les autres catégories)

Prochaine art session : Dimanche 6 janvier 18h30-20h 

Pour en savoir plus sur Louise Bourgeois : https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cxxkbp/rb89zj

Pour réserver : https://www.centrepompidou.fr/cpv/agenda/event.action?param.id=FR_R-ad687eab22dec8231db31d2f12f783&param.idSource=FR_E-ad687eab22dec8231db31d2f12f783

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer